Un article de Marie Goulet et Marie-Josée Drolet sur l’éthique en réadaptation paru dans la “Revue canadienne de bioéthique” (2018, 1, 3), dont voici le résumé:

“En réadaptation, l’éthique suscite de plus en plus d’intérêt. Cela dit, peu de réflexions méta-éthiques ont, à ce jour, été menées. C’est pourquoi une recension et une analyse critique de l’usage du concept d’«enjeu éthique» s’avèrent pertinentes. Pour ce faire, une recension systématique et critique des écrits discutant d’enjeux éthiques en réadaptation a été effectuée. Cette recension, qui s’inspire de la méthode développée par McCullough et ses collaborateurs, a permis de recenser et d’analyser 80 articles. Plusieurs caractéristiques et lacunes dans la conceptualisation du concept d’enjeu éthique ont été notées. Trois principaux constats ressortent de l’étude, soit:

1) le corpus de textes étudiés est dominé par l’éthique descriptive;

2) la conceptualisation éthique y est marginale, en ceci que les concepts éthiques sont généralement énoncés sans être définis;

et 3) le corpus se caractérise par l’usage d’amalgames et par la multiplication de concepts éthiques imprécis et souvent utilisés comme des synonymes alors qu’ils réfèrent à des phénomènes distincts.

Ces lacunes conceptuelles occasionnent des confusions et des imprécisions conceptuelles qui peuvent nuire à la recherche en éthique, à son enseignement et au respect de l’éthique en clinique, de même que discréditer la discipline qu’est l’éthique.”

Accéder à l’article