La chloroquine face au coronavirus, un débat éthique qui divise les scientifiques

Face à l’épidémie de Covid-19, ce médicament pourrait être un traitement, mais de nombreux autres médicaments sont à l’étude.

Alors que la pandémie de Covid-19 continue de se répandre dans le monde entier, politiques et scientifiques se déchirent depuis quelques jours sur une épineuse question: faut-il tout miser sur la chloroquine, un traitement antipaludique qui semblerait efficace contre le nouveau coronavirusSars-Cov2 ? Pour comprendre le fond de ce débat, il faut s’imaginer que l’humanité n’est pas lancée dans une course contre la montre, mais tente plutôt d’éteindre un gigantesque et mystérieux incendie.

La communauté scientifique et médicale semble divisée en deux camps. Le premier, avec le professeur Didier Raoult et Donald Trump en figures de proue iconoclastes, estime qu’il ne faut plus attendre et commencer à traiter massivement les malades du Covid-19 à la chloroquine. Ils s’appuient sur deux études préliminaires qui semblent montrer qu’un traitement à base notamment d’hydroxychloroquine, un dérivé de ce médicament connu depuis des décennies, est efficace (Auteur: Grégory Rozières via Huffington Post).

Lire la suite

Partager sur les réseaux sociaux