Bioéthique: les députés donnent le feu vert à la PMA pour toutes mais écartent la PMA post-mortem

Après de vifs échanges entre la droite et la majorité, les députés ont écarté mercredi sur la «Ropa» et la PMA post-mortem, deux des mesures les plus polémiques du projet de loi.

Mercredi soir, peu avant minuit, l’Assemblée nationale a voté l’ouverture de la PMA à toutes les femmes, mesure phare du projet de loi bioéthique examiné en deuxième lecture. L’article 1er du texte a été adopté par 66 voix contre 27, et 3 abstentions, sous les applaudissements des députés de la majorité.

Fabrication «d’orphelins de père», risque d’une «marchandisation de la procréation», «boîte de Pandore» qui mène à la GPA (gestation pour autrui)… Depuis lundi, un petit groupe de députés LR bataille en vain contre l’article 1er du projet de loi de bioéthique qui prévoit d’ouvrir la PMA aux couples de femmes et aux femmes seules. Après des échanges tendus entre la droite et la majorité, les députés se sont affrontés mercredi sur les mesures les plus polémiques du texte. Celles qui divisent y compris au sein de la majorité. Pour le gouvernement, l’enjeu est de faire voter le texte le plus proche possible de sa version adoptée en première lecture. Sans les mesures ajoutées au texte en commission et jugées transgressives jusque sur les bancs de LREM (Auteure: Agnès Leclair via Le Figaro).

Lire la suite

 

Lire aussi à ce sujet:

Voir aussi: les captations des débats sur la loi de bioéthique à l’Assemblée nationale

Partager sur les réseaux sociaux