Il a annoncé qu’il allait « cesser toute hydratation, alimentation et traitement, sauf les antidouleur » à partir de lundi.

Un mois après une première tentative, Alain Cocq, militant de la fin de vie « digne » a annoncé, samedi 10 octobre, son intention de se laisser mourir, à nouveau. Alain Cocq, 57 ans, estime ne plus avoir une vie « digne » en raison d’une maladie très douloureuse qui le cloue au lit.

A partir de minuit dans la nuit de dimanche à lundi 12 octobre, « je cesserai toute hydratation, alimentation et traitement, sauf les antidouleur », a déclaré M. Cocq à l’Agence France-Presse. « Je vais aller jusqu’au bout », a-t-il ajouté en référence à sa première tentative abandonnée, le 5 septembre. Ce jour-là, M. Cocq avait cessé toute hydratation, alimentation et traitement mais plusieurs jours de souffrances qu’il disait « insupportables » avaient entraîné son hospitalisation et la reprise de son traitement (Source: Le Monde).

Lire la suite