L’Espace Éthique Azuréen a créé depuis plusieurs années différents groupes de travail et de réflexion sur les grandes questions concernant “l’éthique et les pratiques médicales”.

Un de ceux-ci propose de réfléchir sur la notion d’« obstination déraisonnable” chez l’adulte.

Ce thème, faisant souvent irruption sur la scène publique, dans le contexte de circonstances extrêmes, de dilemmes, voire de controverses concernant un processus décisionnel, est au cœur de la pratique quotidienne des soignants.

Ces derniers sont régulièrement confrontés à des situations complexes quant à la prise en soin globale de l’être humain en fin de vie: le respect de sa volonté et la réponse à ses besoins au cœur d’un hôpital et d’une société en constante évolution.

Hôpital Pasteur 2 de Nice (Crédits: CHU Nice)

Leur socle de réflexion repose sur la loi Leonetti d’avril 2005 et celle de Leonetti et Claeys de février 2016, qui créent de nouveaux droits en faveur des malades et des personnes en fin de vie.

Le groupe se réunit sur le site de Pasteur 2 environ une fois par mois afin de poser une réflexion éthique au travers d’un cas clinique. Les dates sont fixées en fonction des possibilités du plus grand nombre.

Composé d’une trentaine de membres, essentiellement des soignants de tous grades, de sites et de services divers, il se veut multidisciplinaire et ouvert à tous.

Cette réflexion permet l’échange de connaissances et d’expériences afin de donner du sens aux pratiques professionnelles dans des situations complexes.

Le groupe accueille parfois, également, des intervenants extérieurs afin de pouvoir alimenter sa réflexion de leurs expertises.

Notre groupe est joignable en contactant sa coordonnatrice, Laurence Drouin, infirmière anesthésiste, membre du Bureau de l’Espace Éthique Azuréen: drouin.l@chu-nice.fr