Auteur: Cornell Urology via Wikipédia

Serge Tisseron, dans l’émission Matières à penser du 08 décembre 2017 sur France Culture, s’entretient avec Louis Dubertret, professeur émérite à l’université Paris VII, chef de service honoraire de dermatologie à l’hôpital Saint-Louis, hôpital où il a également fondé l’Institut de Recherche sur la Peau.

On pense parfois que l’éthique devrait limiter les progrès technologiques mais elle peut aussi les inspirer.

Tel est l’un des objectifs que s’est donné Louis Dubertret à la tête de la commission d’éthique de l’Académie des technologies.

Mais ce dermatologue de renommée internationale n’oublie pas pour autant qu’il est médecin.

Écoutons-le alors nous expliquer comment il n’existe pas une médecine mais deux : une médecine qui sauve, qui guérit, plus exactement qui rend possible la guérison, et une autre qui soigne, qui soulage sans assurer une guérison définitive, mais en visant à redonner une bonne qualité de vie au patient.

Ces deux médecines ont toutefois un point commun : pouvoir être tout autant facilitées, que menacées, par les progrès technologiques. Tout y est affaire d’usage (Source: France Culture).

Réécouter

Catégories : Documentation en ligne