Ce sera assurément un des grands sujets de l’année en France : la révision des lois de bioéthique.

Des états généraux vont être lancés officiellement dans dix jours : coup d’envoi de plusieurs mois de débats dans tout le pays autour de questions aussi vastes que l’extension de la PMA, les questions liées à la fin de vie ou encore la modification génétique des embryons. De ces débats devrait émerger un projet de loi, présenté à l’automne pour une adoption en 2019.

Pour alimenter la discussion, le journal La Croix publiait mercredi dernier une enquête, menée par l’IFOP, et dont les résultats sont spectaculaires. Selon cette enquête, 89 % des personnes interrogées sont favorables à la légalisation de l’euthanasie et/ou du suicide assisté ; 60 % à l’ouverture de la procréation médicalement assistée à l’ensemble des femmes (y compris les célibataires et les couples de femmes homosexuelles) ; ou encore –et c’est peut-être le résultat le plus surprenant- 64% favorable à la GPA, la gestation pour autrui (autrement dit les mères porteuses).

A n’en pas douter, de tels résultats vont alimenter les débats des mois à venir. Leur ampleur témoigne de profonds changements de l’opinion sur des questions qu’on imaginait beaucoup plus clivantes au sein de la société (Source: France Culture).

Réécouter sur France Culture

Catégories : Documentation en ligne