© Claude Truong-Ngoc / Wikimedia Commons

“Mon fils a été condamné à mort”. Dans une lettre ouverte jeudi 12 avril dans “Le Figaro”, Viviane Lambert, mère de Vincent Lambert, a interpellé Emmanuel Macron sur le sort de son fils hospitalisé dans un état végétatif depuis 2008 alors que le centre hospitalier universitaire (CHU) de Reims a décidé lundi d’un “arrêt des traitements.”

“Mon fils n’a pas mérité d’être affamé et déshydraté (…) Vincent est handicapé mais il est vivant”, a écrit Viviane Lambert dans cette tribune adressée au président de la République, trois jours après que le CHU de Reims (Marne) a décidé, au terme d’une quatrième procédure collégiale, un arrêt des traitements sous dix jours (Source: Le Monde).

Lire la suite

Catégories : Actualité