Un article de Annie Faure Bismuth publié dans la Revue française de psychanalyse (2018/3, vol. 82), dont voici le résumé:

“Dans le cadre d’une clinique nécessitant des soins médicaux extrêmes d’un service de réanimation, l’auteur interroge sa position éthique, en présence d’un patient en attente de greffe cardiaque sous assistance circulatoire extracorporelle. Est interrogée une transformation possible de la relation d’objet usant de procédés auto-calmants (comportementaux) propices, paradoxalement, à une homéostasie somatique après-coup.”

Lire l’article (accès restreint)