L’émission “Nectar” sur la radio de la RTS (Suisse) se penchait jeudi 20 septembre sur les rapports entre la médecine et le cinéma:

“Ce que l’un apporte à l’autre… entre information et déformation, quel type de savoir circule entre le cinéma et la médecine? et pourquoi cette pléthore de séries et de films sur le sujet?

Bons praticiens, savants fous, sida, greffes d’organes, troubles psychiques, handicap, transhumanisme, femmes docteures, médecine thermale, chirurgie de guerre, robotique, etc.: le cinéma a toujours mis en scène ou imaginé la médecine, que ce soit en la représentant à travers ses plus radieuses promesses ou en la peignant dans ses plus noirs desseins…

Pour en parler avec nous, Thomas Lilti, médecin et cinéaste, dont le dernier film vient de sortir (“1ère année”), et Alexandre Wenger, qui est professeur associé à l’Institut Éthique Histoire Humanités à l’université de Genève, coordinateur du projet Cinémed et passionné de littérature et cinéma en lien avec la médecine.”

Écouter l’émission