La « stratégie » de l’UE pour minimiser l’exposition aux perturbateurs endocriniens

La Commission européenne s’est dotée mercredi 7 novembre d’une « stratégie » de long terme pour minimiser l’exposition des Européens aux perturbateurs endocriniens, un texte très attendu alors que les réglementations en la matière adoptées récemment sont critiquées.

La Commission s’engage à « minimiser notre exposition globale aux perturbateurs endocriniens, en faisant particulièrement attention aux moments importants de la vie, comme la grossesse et la puberté ». En effet, ces substances chimiques, qui se retrouvent dans les pesticides et les biocides, sont également présentes dans des produits du quotidien (jouets, cosmétiques, produits ménagers) (Source: Le Monde).

Lire la suite

Partager sur les réseaux sociaux