Quatre appels à contributions

Thérapies innovantes, molécules onéreuses : seront-elles encore accessibles aux malades ? Un débat éthique pour la société et le système de santé.

Cet appel à communications s’adresse aux chercheurs et doctorants en sciences sociales et humaines, en philosophie éthique et politique, en économie, en droit, en médecine et en pharmacie. Il s’adresse également aux soignants et aux représentants des patients et associations de patients. Ce colloque a pour vocation de confronter la diversité des approches et des perspectives sur les problèmes éthiques susceptibles d’être posés par l’accès des patients aux thérapies innovantes et notamment les molécules onéreuses. Les propositions de communication de 6000 signes maximum sont attendues pour le 30 juin 2019.

L’accompagnement par les pairs : enjeux contemporains. Santé, handicap, santé mentale.

Qu’ils soient pair-aidants, pairémulateurs, travailleurs pairs, médiateurs santé pair, ce colloque entend interroger les enjeux sous-tendant ces multiples formes de la participation des pairs dans les secteurs de la santé, du social, du médico-social, ou encore en autogestion au-delà. Ce colloque a pour objectif de les discerner, les définir, les qualifier, et de clarifier leurs conséquences pratiques. Il s’intéresse également à des études de cas situés à l’international. Les propositions de communication devront comporter maximum 3 000 signes et sont à remettre pour le 30 mai 2019.

Inégalités dans la vieillesse et les vieillissements. Revue « Gérontologie et société ».

L’objectif de cet appel à articles porté par la revue Gérontologie et société est triple. Il vise tout d’abord à définir et documenter les inégalités dans la vieillesse et le vieillissement, leurs origines, leurs spécificités éventuelles et leurs implications : inégalités socioéconomiques, inégalités sociales de santé, inégalités de santé, de mortalité, d’accès aux soins médicaux et médico-sociaux, inégalités en termes de réseau familial et social, inégalités de genre, inégalités dans l’exercice de la citoyenneté, inégalités dans la participation sociale, inégalités territoriales ou sur toute autre dimension susceptible d’impacter les conditions de vie durant la vieillesse. Les inégalités entre les âges et les générations ont fait l’objet de nombreux travaux et discussions sur les manières de les définir et de les mesurer. Ce numéro propose de réinterroger ces analyses à partir de questionnements centrés sur le vieillissement et la vieillesse. Les auteurs adresseront leur proposition de contribution (maximum 40 000 signes, espaces compris) accompagnée d’un titre et d’un résumé (250 mots maximum) pour le 3 juin 2019.

Débats publics sur sujets sensibles : risques et défis.

La revue Éthique publique souhaite amorcer une réflexion critique sur les conditions de possibilité d’un débat public réussi sur des enjeux sensibles, plus spécifiquement lorsque ceux-ci concernent des questions d’éthique publique entendue dans un sens large, par exemple : laïcité ; fin et début de vie (aide médicale à mourir, euthanasie, procréation médicale assistée, etc.) ; consentement sexuel ; débats liés à des enjeux environnementaux ; etc. Les propositions de soumission, sous forme de résumés de 150 à 200 mots, doivent être envoyées d’ici le 30 juin 2019.

Partager sur les réseaux sociaux