Éthique et téléconsultation, des grands principes à une approche humaniste ancrée dans la pratique

À lire, un article de O. Tourneur-Bagot dans la revue Éthique & Santé intitulé « Éthique et téléconsultation, des grands principes à une approche humaniste ancrée dans la pratique », dont voici le résumé:

« À partir de notre expérience pratique de la téléconsultation, nous proposons une réflexion éthique, à la lumière de Paul Ricoeur qui la définit comme « la visée d’une vie bonne avec et pour les autres dans des institutions justes ». La visée nous renvoie à l’idéal du serment d’Hippocrate prêté par tout médecin. La question de la vie bonne, déjà posée par Aristote et Kant, et celle du Bien et du Mal qui fonde nos civilisations judéo-chrétienne et islamique, trouvent leur résonance dans les concepts de bienfaisance et non-malfaisance de l’éthique moderne. Au-delà de ces deux concepts, nous invoquons la bienveillance pour le soigné certes, mais aussi pour le soignant. Nous avançons que la relation à l’autre, — au sens d’Emmanuel Levinas —, fondement du colloque singulier, ne perd rien de son humanité malgré, voire grâce à la médiation de l’écran. Enfin, à partir de notre devise nationale de liberté, égalité et fraternité, nous analysons les exigences éthiques de la diffusion de la télémédecine pour un vivre-ensemble dans des institutions justes. En conclusion, il apparaît que la téléconsultation est conforme à l’éthique médicale et qu’elle apporte un surcroît d’humanité par la primauté donnée à la parole et au regard. »

Lire l’article

Partager sur les réseaux sociaux