Santé : 3,8 millions de personnes vivent dans un désert médical

Le nombre de personnes vivant dans un territoire sous-doté de médecins généralistes a augmenté de 1,3 million entre 2015 et 2018, selon une étude de la Drees. En Ile-de-France, 1,8 million de personnes sont concernées. En cause, notamment : la diminution du nombre de médecins et la multiplication des départs à la retraite.

En France, il est toujours plus compliqué d’avoir accès à un médecin généraliste. Selon la dernière étude de la Drees, publiée ce vendredi, le nombre de personnes vivant dans un territoire en sous-densité médicale, soit ayant accès à moins de 2,5 consultations par an, est passé de 2,5 millions en 2015 à 3,8 millions en 2018 (dernière année de statistiques connues). Soit 6 % de la population française.

« A l’échelle régionale, la Guyane, la Martinique et la Guadeloupe sont les régions les plus touchées », souligne l’étude. L’Ile-de-France est quatrième, qui concentre, à elle seule, 1,8 million de personnes habitant dans un désert médical. Le nombre de médecins généraliste y a diminué de 4,2 % sur la période 2015-2018 (Auteure: Tifenn Clinkemaillié via Les Échos).

Lire la suite

Partager sur les réseaux sociaux