À lire, dans la revue Langage et société 2020/1, un article d’Alexandre Herbland intitulé “La relation patient-proches-soignants en réanimation : des pratiques discursives « hors cadre » vers une éthique narrative dans la relation de soin”, dont voici le résumé:

“En réanimation, la relation de soin implique trois acteurs, le patient souvent inconscient, ses proches et l’équipe soignante. Dans ce contexte l’enjeu des soins relationnels à travers l’accompagnement des personnes est indissociable de la visée des soins techniques consacrés à la lutte pour la vie. En dehors du cadre contraint à caractère institutionnel ou médicolégal, des productions discursives écrites « hors cadre » existent qu’elles soient à l’initiative des soignants (journaux de bord, lettres de condoléances) ou des patients et des proches (lettres de remerciements). Elles ajoutent une nouvelle dimension dans les interactions entre les trois acteurs concernés en délimitant un espace commun de liberté, en dehors du temps des soins critiques, pour la narration, l’émotion, le partage. En façonnant la relation de soin ces pratiques permettent de reconsidérer l’éthique des soins relationnels en réanimation.”

Lire l’article (accès restreint)