Xavier Mauduit, producteur de l’émission Le Cours de l’histoire sur France Culture, s’entretient avec Isabelle Robin, historienne du soin et de l’assistance, dans un balado (“podcast”) réalisé par Milena Aellig, à écouter ici!

“Brutalement revenue sur le devant de la scène afin de déjouer les mécanismes de contagion grâce aux progrès des technologies de la communication, la téléconsultation ne date pourtant pas d’hier. Au XVIIIe siècle, il était même courant de consulter un médecin… par voie épistolaire ! Xavier Mauduit s’entretient avec Isabelle Robin, historienne du soin.

La médecine moderne a fait de l’examen clinique (palpation, auscultation, questions et autres examens) et de l’échange en tête-à-tête entre le praticien et son patient le socle de toute consultation. Au point qu’il n’y a pas si longtemps, l’idée d’effectuer une consultation à distance, par téléphone, visioconférence, voire par simple lettre ou e-mail, nous aurait semblé parfaitement incongrue.

Pourtant, à la faveur du développement des technologies de communication et de la saturation de certaines branches de notre système de santé – et plus encore depuis le début de l’épidémie de Covid-19 et de ses impératifs de distanciation – la téléconsultation médicale s’est imposée comme une alternative à la consultation en présence. Ecrire à son médecin a pourtant longtemps été un moyen parfaitement classique d’avoir recours à son savoir ! Au début du XVIIIe siècle par exemple, la consultation épistolaire est une activité routinière, quasi quotidienne, d’un médecin parisien.”

Lire la suite