Date

22 Mai 2018
Expired!

Heure

9 h 30 min - 17 h 00 min

[JOURNÉE D’ÉTUDE] Prendre rendez-vous avec la souffrance des enfants : Les mots du soin, les outils du changement

Les plus grandes souffrances d’un enfant ou d’un adolescent en danger sont souvent muettes : soit parce qu’il ne sait pas les exprimer, soit parce qu’il ne peut pas en parler ou encore parce qu’il ne le veut pas.

Cela rend particulièrement délicate la tâche du professionnel sensé travailler « pour son bien ».

Celui-ci peut ainsi imaginer des choses qui n’existent pas, s’inquiéter sans raison valable, minimiser la gravité d’une situation, passer à côté d’un danger grave, être paralysé par le doute ou assourdi par les paroles de l’entourage.

Cette journée d’étude permettra de mieux comprendre l’origine des souffrances muettes des enfants à travers la présentation de diverses problématiques et de différents facteurs qui empêchent ou au contraire favorisent une réelle rencontre avec ce que vivent les enfants.

PROGRAMME

Première partie : LES RENDEZ-VOUS MANQUÉS

  • La difficulté à voir et à entendre ce qui fait mal ;
  • Les raisons de la cécité de certains parents ;
  • Comment les stratégies de survie de l’enfant parentifié, de l’enfant pris en otage dans le conflit parental ou encore de celui qui est
    victime d’agressions sexuelles peuvent enfermer dans le silence ;
  • Les enjeux qui nourrissent la surdité des intervenants psycho-sociaux.

Deuxième partie : LES RENDEZ-VOUS HONORÉS

  • En tant que professionnel de la relation d’aide, comment penser un dispositif qui permette d’être mieux connecté à la souffrance
    muette des enfants ?
  • Remettre au travail nos erreurs quand nous avons banalisé la souffrance silencieuse de l’enfant ;
  • Le soin à apporter aux formulations : l’art de trouver les mots qui soignent ;
  • Les outils du changement :
    • quels outils peut-on utiliser pour dépasser les impasses quand l’enfant ne se confie pas ?
    • comment contribuer à la reconstruction des enfants blessés et de leurs parents

Voir la plaquette

0 commentaire