Un article d’Alain de Broca paru dans la revue Éthique et santé, dont voici le résumé:

“Les nouvelles technologies ont permis depuis les années 1950 à repousser les limites de la maladie et l’humain est fier de ces progrès. Les nouvelles biotechnologies transgressent les frontières entre le naturel et l’artificiel pur. Les limites semblent de moins en moins lisibles. Les questions éthiques sont de fait démultipliées. Elles interpellent le soignant car il est souvent en première ligne mais interpellent aussi tous les citoyens. En effet, de qui allons-nous parler demain ? Parlerons-nous encore d’humains ou d’être nouveaux dans une nouvelle posthumanité et le soignant devra t-il être ingénieur au service de robots complètement autonomes dont le pouvoir de calcul sera si grand qu’il pensera pour l’homme ce qui est bon pour lui. L’article tente de souligner les nouveaux enjeux qui se dessinent et ouvre sur la complexité des situations.”

Lire l’article