Une réflexion sur “l’opportunité de prévoir des évolutions dans le domaine de la fin de vie dans le cadre des révisions des lois de bioéthique”, par Laurence Nicolas-Vullierme (Maître de conférences), Aline Cheynet de Beaupré (Professeur de droit privé), et Diane de Saint-Affrique (Docteur en droit, Enseignant-chercheur SKEMA BS), parue dans la revue Médecine et droit.

Lire l’article