L’UQÀM offre en libre accès la thèse de philosophie de Christine Goyette intitulée “L’expérience de la présence chez les infirmières en soins palliatifs: une analyse phénoménologique interprétative”, dont voici une partie du résumé:

“L’approche des soins palliatifs (SP) a entre autres pour objectif d’humaniser le mourir dans un contexte socioculturel de déni de la mort et d’objectivation du corps malade. Plus précisément, le rôle de l’infirmière en SP est d’accompagner les patients et leur famille dans une approche holistique de soins qui tient compte des besoins physiques, émotionnels, psychologiques, sociaux et spirituels. Au cœur de cet accompagnement réside une qualité de présence, emblème d’une éthique du prendre soin (Châtel, 2010). Or, cette présence est menacée par la tâche de l’infirmière qui ne cesse de s’alourdir et de se complexifier (Phaneuf, 2011). De plus, divers stresseurs de nature émotionnelle, professionnelle et organisationnelle peuvent affecter le bien-être et la satisfaction au travail des infirmières en SP (Fillion et al., 2017). La présente thèse s’intéresse à l’expérience de la présence telle que vécue et comprise par des infirmières en SP à travers ces enjeux actuels.”

Accéder au reste du résumé et à la thèse