Un article de A. Grenouilloux à paraître dans la revue “Éthique et santé” sur les biotechnologies, accessible dès maintenant en ligne, dont voici le résumé:

“Avec le développement des biotechnologies massivement numérisées, les soins du corps et de l’esprit s’appliquent à des structures internes de l’homme de plus en plus profondes et concernent de plus en plus de personnes y compris en bonne santé.

Ce sont non seulement l’équilibre biologique, l’intégrité voire la transmissibilité du « patrimoine » génétique du vivant humain qui sont modifiables mais aussi, en creux, sa narrativité, les représentations de lui-même et le libre-arbitre qui fait de lui un homme.

Or le recueil de données comme les usages des biotechnologies que celles-ci viennent nourrir se fait sans représentation de l’organisme humain comme totalité et encore moins de ses limites naturelles.

Face à ces constats et aux clivages qu’ils contiennent nous voudrions rappeler l’intérêt d’une nosologie phénoménologique.”

Accéder à l’article

Catégories : Documentation en ligne