Appel à écriture pour la revue « Pratiques »

La revue Pratiques lance un appel à écriture pour son numéro 87 (octobre 2019) sur le thème « Cherche médecin désespérément » :

« L’obligation faite aux citoyens d’avoir un « médecin traitant » les met face à l’impossibilité d’en trouver un selon leur lieu de vie. Dans certaines zones, urbaines comme rurales, les médecins partent à la retraite sans trouver de successeur et ceux qui restent ne veulent/peuvent plus prendre de nouveaux patients. Parallèlement, certaines régions plus attractives sont surdotées. Ainsi se révèlent de véritables « déserts médicaux ». A cette difficulté territoriale d’accès aux soins s’ajoutent les inégalités financières face à la santé avec l’inflation des dépassements d’honoraires. Le mouvement des Gilets jaunes nous semble être un reflet de ces inégalités. Le refus d’installation des médecins dans ces zones est également une conséquence de la disparition des structures hospitalières de proximité et des services publics.
Le projet de loi « relatif à l’organisation et à la transformation du système de santé », reprenant le plan santé 2022, doit être voté prochainement, mais beaucoup de mesures seront prises par décrets et ordonnances…. Un des objectifs avancés est d’Organiser l’articulation entre médecine de ville, médico-social et hôpital pour mieux répondre aux besoins de soins de proximité or, son volet hospitalier est dans la droite ligne de la loi « Hôpital, patients, santé et territoire » de 2009 qui n’a fait qu’aggraver les difficultés d’accès aux soins hospitaliers en organisant le regroupement des hôpitaux publics et en facilitant les regroupements public-privé.
Parallèlement, le plan prévoit le développement des communautés professionnelles territoriales de santé (CPTS), annonce la fin de l’exercice médical solitaire, la création de nouveaux métiers de soignants, de nouveaux modes de rémunération, de nouveaux modes de sélection et de formation des médecins… Comment faire confiance à un gouvernement qui mène une politique de destruction des services publics et de réduction du financement de la Sécurité sociale ? Comment ce plan peut-il faire reculer les inégalités territoriales de santé au-delà des déclarations d’intention ?
Ces changements vont s’imposer aux citoyens comme aux soignants. Comment celles et ceux qui s’investissent dans la transformation des pratiques soignantes (travail en réseau, maisons de santé pluri professionnelles, centres de santé communautaires…) pourront-ils s’en saisir et les transformer pour les mettre au service de leurs objectifs et de leurs nécessaires utopies ?
Comment résister au contrôle de plus en plus important de l’Etat sur les pratiques professionnelles et maintenir un service de santé public accessible à tous les citoyens ?
C’est ce que ce dossier veut explorer à la lueur des expériences passées ou actuelles en France ou dans d’autres pays (maisons médicales belges, centres de santé communautaires au Québec…). »

Date limite d’envoi: 08 juillet 2019

Contact: marie-odile.herter@orange.fr (secrétaire de rédaction)

Partager sur les réseaux sociaux