La moitié des Français estime que les débats de bioéthique vont diviser la société

Un sondage de l’Ifop, publié lundi 10 juin à la demande de La Manif pour tous, confirme que les questions de bioéthique demeurent un sujet très sensible au sein de la société française. Selon cette étude, 50 % des personnes interrogées estiment ainsi que « le fait d’ouvrir des débats sur les questions de société » aurait pour conséquence de « plutôt diviser les Français », tandis que 12 % jugent qu’ils devraient « plutôt les rassembler » (38 % répondant ni l’un ni l’autre).

Et lorsqu’on les interroge sur la possibilité d’un « débat serein et apaisé sur la procréation médicalement assistée (PMA) pour les femmes célibataires et les couples de femmes », 26% estiment qu’il est envisageable « dès maintenant », alors que 51% jugent qu’il faut encore attendre « quelques années » (Auteur: Loup Besmond de Senneville via La Croix).

Lire la suite

Partager sur les réseaux sociaux