La Chine renforce sa supervision scientifique et ses régulations éthiques

La Chine a décidé de renforcer la supervision de sa recherche scientifique et notamment des projets de recherche impliquant des essais cliniques ou le développement de biotechnologies appliquées ou développées à partir de l’humain.

A la suite du scandale des bébés CRIPRCas9, de nouvelles régulations éthiques ont été présentées par le Comité de la Constitution et des Lois du Congrès National (CCLCN) au Comité permanent de l’Assemblée nationale populaire, le samedi 20 mai 2019. Une première proposition de ce projet de réglementation, rédigée en chinois uniquement, avait déjà été soumise au jugement du public entre le 26 février et le 27 mars 2019 sur le site de la Commission Nationale de la Santé.

La partie « éthique » de ces modifications, présentée sous la forme d’un paragraphe qui devra être ajouté au Projet National de loi civile, requiert désormais que toute recherche médicale ou scientifique considérée comme à haut risque (c’est-à-dire impliquant la modification de l’expression ou de la régulation du matériel génétique dans des cellules, des embryons ou autres matériels biologiques humains) soit soumise à des règles « strictes ». Le catalogue de classification de ces technologies à risque est en cours d’élaboration par le Conseil d’État (Source: Ministère des Affaires Étrangères français).

Lire la suite

Partager sur les réseaux sociaux