L’ouverture de la PMA à toutes les femmes devrait signer la fin d’une discrimination. Or, dans le même texte, le gouvernement s’apprête à en instituer une autre, de l’avis de professionnels de la procréation médicalement assistée: les enfants des couples de femmes verraient sur leur acte de naissance la mention de la PMA. Une précision non obligatoire pour les couples hétérosexuels.

C’est l’option qui demeure privilégiée au moment où se déroulent les auditions de la commission spéciale dédiée au projet de loi Bioéthique qui ont démarré le 27 août. Et c’est un point qui inquiète ceux qui estiment que cette distinction pourrait établir une discrimination entre deux types de famille, parmi lesquels les professionnels de la PMA (auteure: Lucie Hennequin via Huffington Post).

Lire la suite

Catégories : Documentation en ligne