PMA pour toutes : les « réserves » de l’Académie de médecine sur « une rupture anthropologique majeure »

A deux jours de l’examen du projet de loi de bioéthique, la ministre de la santé a répondu que l’avis de l’Académie était «peut-être un peu daté».

Alors que le débat sur le projet de loi de bioéthique à l’Assemblée nationale – dont l’ouverture de la procréation médicalement assistée (PMA) est la mesure la plus symbolique – débute mardi, un différend est apparu entre le gouvernement et l’Académie nationale de médecine.

Cette dernière a rendu un avis officiel, samedi 21 septembre, dans lequel elle dit que « la conception délibérée d’un enfant privé de père constitue une rupture anthropologique majeure » et n’est « pas sans risques » pour son « développement psychologique » et son « épanouissement » (Source: Le Monde).

Lire la suite

Lire aussi à ce sujet:

Partager sur les réseaux sociaux