Au-delà des lignes partisanes, large adoption du projet de loi de bioéthique à l’Assemblée

C’est par une journée parlementaire accaparée par d’autres sujets – un énième retour du débat sur le voile, une manifestation de pompiers aux abords de l’Assemblée nationale – que s’est dénoué, mercredi 15 octobre, le premier volet du débat portant sur la bioéthique. Après quatre-vingts heures de discussions, le projet de loi, qui concrétise entre autres la promesse de campagne d’Emmanuel Macron d’ouvrir la procréation médicalement assistée (PMA) à toutes les femmes, a obtenu le feu vert des députés par 359 voix pour, 114 contre et 72 abstentions.

Depuis le vote de l’article 1er sur la PMA, salué comme une avancée sociétale majeure par la majorité et la gauche de l’Hémicycle, vendredi 27 septembre, les dés étaient jetés. Cela n’a pas empêché une partie des députés – ceux issus de la droite conservatrice, les partisans à gauche d’une égalité plus marquée entre les couples ou encore certains « marcheurs » partisans d’avancées scientifiques supplémentaires – de s’affronter dans des débats qui, souligne-t-on de toutes parts, sont restés courtois (Auteures: Solène Cordier et Julie Carriat via Le Monde).

Lire la suite

Lire aussi à ce sujet:

« Adoption du projet de loi relatif à la bioéthique » (Assemblée nationale)

« La loi de bioéthique largement adoptée par l’Assemblée nationale » (La Croix)

« Bioéthique : le grand oui des députés à la PMA pour toutes » (Libération)

« PMA, dons de gamètes, recherche : pourquoi le projet de loi de bioéthique nous concerne tous » (France Info)

« Loi de bioéthique: outre la PMA, les autres points qui font débat » (Le Figaro)

« Pourquoi il nous faut saluer la loi pro-PMA mais anti-GPA enfin votée par les députés français » (Blogue de Jean-Yves Nau)

 

 

Partager sur les réseaux sociaux