La secrétaire d’État Sophie Cluzel saisit le Comité national d’éthique au sujet du droit aux relations intimes, dont sont souvent privées les personnes handicapées.

C’est un tabou encore bien ancré dans la société, mais que le gouvernement a pris le parti d’aborder franchement. Dans une lettre adressée samedi à Jean-François Delfraissy, président du Comité consultatif national d’éthique (CCNE), Sophie Cluzel lui demande de se pencher, à nouveau, sur la question des droits sexuels des handicapés. “Force est de constater que certains de nos concitoyens, parce qu’ils sont en situation de handicap, en sont privés, pour certains à vie. Sans aucune solution adaptée, ils sont condamnés à vivre dans une abstinence non choisie”, écrit la secrétaire d’État (Auteure: Emmanuelle Souffi via le JDD).

Lire la suite

Lire aussi à ce sujet: “Assistants de vie sexuelle pour handicapés : pourquoi ça bloque en France” (L’Express, le 11.02.2020)

Catégories : Actualité