Des soldats qui ne ressentent pas la fatigue, ni le stress, qui courent plus vite, sautent plus haut, voient plus loin ? Ce pourrait bien être la réalité à l’avenir grâce à des interventions technologiques directement sur l’humain. Le comité d’éthique du ministère des Armées en France s’est penché sur la question, et a donné son feu vert pour la recherche dans le domaine. C’est ce qui ressort d’un rapport présenté vendredi à la ministre compétente Florence Parly, à l’occasion d’un forum sur l’innovation dans l’armée.

Au-delà des possibles exosquelettes, ces armures bardées d’électronique et de technologique qui permettraient de prendre en charge une partie des efforts réalisés par l’homme. C’est surtout la question des techniques dites “invasives” qui pose question. Il s’agit alors d’injecter ou absorber des substances, implanter des puces ou encore de réaliser des interventions chirurgicales. Tout cela dans un but : améliorer les capacités physiques et cognitives du soldat (Auteur: C. L. via RTBF).

Lire la suite