L’hebdomadaire révèle l’existence de 13 diapositives qui attesteraient de l’existence du charnier dès 1988, alors que l’enquête porte pour l’instant sur des faits datant des années 2010.

Nouveau rebondissement dans l’affaire dite « du charnier de Descartes ». Alors que le centre du don des corps (CDC) de Paris-Descartes fait l’objet d’une enquête judiciaire pour atteinte à l’intégrité d’un cadavre pour des faits datant des années 2010, Paris Match révèle l’existence, jeudi 3 juin, de treize diapositives qui attesteraient de l’existence du charnier dès 1988.

« L’ignominie n’est pas récente, elle dure depuis plus de trente ans. Les treize diapositives Kodak confiées par un chirurgien qui disséquait à Paris-Descartes dans les années 1980 le prouvent, écrit Paris Match. Si, à l’époque, il a pris ces clichés, c’est parce qu’il était frappé de découvrir là, au sein du temple de l’anatomie française, le plus grand d’Europe, un charnier. » (Source: Le Monde)

Lire la suite


Sur le même sujet: “Paris-Descartes : l’université a mis à disposition des corps pour des crash-tests et des expériences militaires” (Le Figaro, 02.06.2021)

Catégories : Actualité