Le porc dont provient le coeur a été génétiquement modifié pour ne plus produire un type de sucre. Cette «avancée chirurgicale majeure» offre une solution à la pénurie d’organes: près de 110 000 Américains sont actuellement sur liste d’attente.

C’est un bond pour la médecine. Des chirurgiens américains ont réussi à greffer sur un patient humain un cœur issu d’un porc génétiquement modifié, une première mondiale, a annoncé lundi l’école de médecine de l’université du Maryland.

L’opération a été menée vendredi et a permis de montrer pour la première fois qu’un cœur d’animal pouvait continuer à fonctionner à l’intérieur d’un humain sans rejet immédiat, a expliqué l’institution dans un communiqué (Source: Le Temps).

Lire la suite

Catégories : Actualité