Quant aux plaintes concernant Chrysoula Zacharopoulou, restée au gouvernement, et Damien Abad, évincé, la Première ministre a estimé qu’il s’agissait de « deux sujets différents ».

Elisabeth Borne a annoncé mercredi 6 juillet dans un entretien à « Elle » avoir saisi le Comité consultatif national d’éthique (CCNE) pour un éclairage sur la notion de consentement lors des examens gynécologiques, après une enquête visant à ce sujet une membre de son gouvernement (Source: L’Obs).

Lire la suite

Catégories : Actualité