Un collectif de 110 personnalités, dont les intellectuels Pierre Rosanvallon et Élisabeth Badinter, l’humoriste Muriel Robin ou encore la sociologue Irène Théry, réclame une “réforme urgente” des lois de bioéthique concernant la gestation pour autrui (GPA), dans une tribune publiée mardi 16 janvier sur le site du Monde et intitulée “On ne peut plus ignorer les enfants nés par GPA”.

Ce texte est publié deux jours avant l’ouverture des États généraux de la bioéthique, vaste concertation nationale de citoyens et d’experts, dont les débats, prévus jusqu’au 7 juillet, nourriront un projet de loi de bioéthique déposé à l’automne (Source: Le Figaro Madame).

Lire la suite

Catégories : Actualité