Sur le plan juridique, plusieurs pays européens interdisent la GPA, comme l’Allemagne, l’Espagne ou l’Italie.

Au Canada, et en particulier au Québec, le recours aux mères porteuses est en revanche autorisé.

La philosophe Diane Lamoureux, professeure de sociologie politique à l’université Laval de Québec, explique le point de vue québécois sur la question.

Elle vient de publier Les possibles du féminisme : agir sans “nous”, aux éditions du Remue-ménage de Montréal (Auteure: Aliocha Wald Lasowski via L’Express).

Lire la suite