L’Express s’entretient avec Éric Fourneret, auteur d’un ouvrage intitulé “Sommes-nous libres de vouloir mourir?” (préface de Régis Aubry):

“Y a-t-il une oreille assez fine pour entendre le soupir des roses qui se fanent ?” Voilà, dit à la façon poétique d’un Arthur Schnitzler, écrivain de l’Autriche claire-obscure du début du siècle dernier, l’enjeu des débats sur la fin de vie et l’euthanasie. Familier des comités d’éthique, ancien membre de la commission Sicard sur le sujet, le philosophe Eric Fourneret tente d’être cette oreille-là dans un livre exigeant et profond : Sommes-nous libres de vouloir mourir ? (Albin Michel). 

L’interrogation a la saveur migraineuse d’un intitulé du bac philo, mais il serait dommage de s’arrêter à ce désagrément formel, tant la réflexion originale qu’elle soulève trouve d’écho dans les discussions autour de la “mort digne” (Auteure: Claire Chartier via L’Express).

Lire la suite

Se procurer le livre