Célibataires ou homosexuelles, des milliers de femmes exclues de la PMA en France procèdent à des inséminations artificielles “maison”, malgré les risques.

L’achat de sperme cryogénisé, la procréation médicalement assistée à l’étranger, et même, très brièvement, l’adoption… Pour agrandir leur famille, Emeline et Mélissa ont presque tout envisagé. Avant de réaliser qu’elles ne pourraient se résoudre à payer pour avoir un bébé. Les deux jeunes femmes sont aujourd’hui décidées : elles feront leur enfant par leurs propres moyens, sans médecin, grâce à un “don de sperme sauvage”, recueilli dans leur entourage (Auteure: Émilie Tôn via L’Express).

Lire la suite