Affaire Vincent Lambert : le Conseil d’État valide la décision d’arrêt des traitements

La famille de cet ancien infirmier de 42 ans, qui est dans un état végétatif depuis 2008, se déchire autour de la question de l’arrêt des traitements depuis six ans.

Cette décision pourrait marquer l’épilogue d’un feuilleton judiciaire qui dure depuis près de six ans. Appelé à se prononcer pour la seconde fois sur le cas de Vincent Lambert, le Conseil d’Etat a jugé, mercredi 24 avril, que la décision d’arrêt des traitements prise le 9 avril 2018 à l’issue d’une procédure collégiale portée par le docteur Vincent Sanchez, le chef de l’unité de patients cérébrolésés du CHU de Reims (Marne), était conforme à la loi.

Agé de 42 ans, Vincent Lambert se trouve dans un état végétatif chronique depuis un accident de la route en 2008. Il souffre de lésions cérébrales « irréversibles », selon les experts, mais il n’est pas relié à une machine pour respirer (Auteur: François Béguin via Le Monde).

Lire la suite

Partager sur les réseaux sociaux