Données personnelles de santé : le Comité d’éthique recommande un contrôle accru des acteurs par la CNIL

Le comité consultatif national d’éthique (CCNE) a rendu, mercredi 29 mai, un avis concernant le respect du secret médical à l’heure des « big data », ces données massives recueillies presque systématiquement aujourd’hui. Cette réflexion est rendue publique alors que les sénateurs examinent à partir de lundi le projet de loi Santé et que la ministre de la Santé doit dévoiler son projet de loi Bioéthique dans quelques semaines. 

Dans le cadre des soins mais également des applications destinées au bien-être, de plus en plus de données de santé sont recueillies et stockées par des entreprises ou des acteurs publics. Cela pose des questions éthiques, parfois presque philosophiques, mais très concrètes dans notre quotidien (Auteure: Solenne Le Hen via France Info).

Lire la suite

Télécharger l’avis n°130 du CCNE

Partager sur les réseaux sociaux