À lire, un article de D. Mallet paru dans la revue Éthique et santé 16, 2 (juin) intitulé “CCNE et loi de bioéthique: des déplacements à interroger” dont voici le résumé:

“Le Comité Consultatif National d’Éthique, s’appuyant sur les États généraux de la bioéthique organisés en amont, vient de diffuser une «Contribution à la révision de la loi de bioéthique» dans laquelle il formule 50 propositions. Au-delà d’une discussion au cas par cas, l’avis du Comité n’est-il pas le reflet de trois déplacements qui structurent progressivement ses positions et sa manière d’exercer sa responsabilité en écho à la demande sociétale ? Dans cette hypothèse, n’est-il pas nécessaire d’interroger ces déplacements relatifs à la promotion d’une autodétermination manifestée par des droits, à la tension éthique entre le respect de la liberté individuelle et la construction de solidarités collectives, à la fonction sociétale et politique qu’occupe le Comité à travers cet avis ?”

Lire l’article