La loi bioéthique est examinée à l’Assemblée nationale depuis le 24 septembre. Plusieurs mesures, jusqu’ici éclipsées par la PMA pour toutes les femmes, pourraient changer la vie de nombreux Français.

Largement relayé pour évoquer l’ouverture de la procréation médicalement assistée (PMA) pour toutes les femmes, le projet de loi bioéthique continue son chemin à l’Assemblée nationale. Certaines de ses mesures, moins exposées, vont pourtant changer la vie de dizaines de milliers de Français chaque année. 

Greffe de rein : l’élargissement du don croisé

Le don croisé de rein existe depuis 2011 en France. Il augmente les chances pour les malades de trouver un donneur compatible, et fonctionne par binôme. 

Quand Christine, que franceinfo a rencontrée, apprend que ses reins ne fonctionnent plus, Alain, son mari, lui propose immédiatement de lui donner un des siens. En France, la loi exige que le donneur et le receveur soient de la même famille ou très proches. Mais problème, ils ne sont pas compatibles et Christine voit ses chances d’obtenir un nouveau rein se réduire : “Cela a été un seau d’eau froide sur la tête, je me suis sentie pâlir.” Leur médecin leur propose alors le don croisé. Grâce à ce procédé, Christine reçoit le rein d’un autre donneur en France, lui aussi incompatible avec son proche malade. Ce proche reçoit à son tour le rein d’Alain (Auteurs: Antoine Deiana et Solenne Le Hen via France Info).

Lire la suite