L’Inspection générale des affaires sociales a publié, jeudi 13 février, un rapport très attendu sur l’état des soins palliatifs. Elle appelle à la mise en place « rapide » d’un nouveau plan triennal de développement.

C’est un rapport à la fois très attendu et très sombre que l’Inspection générale des affaires sociales (Igas) vient de publier. Faisant le bilan du 4e plan national de soins palliatifs (2015-2018), elle critique en particulier son impact « modeste » sur le terrain. « Le maillage territorial n’a que partiellement progressé » et « le déficit en personnels spécialisés persiste voire s’aggrave ».

Résultat, l’offre « est globalement insuffisante », avec de fortes disparités régionales, « et ne répond pas bien à la demande de la population qui devrait recevoir des soins palliatifs », poursuit l’Igas, notant que 62 % des personnes majeures décédées en 2014 « auraient dû bénéficier de soins palliatifs » (Auteure: Flore Thomasset via La Croix).

Lire la suite

Catégories : Actualité