À lire, une communication dans le cadre du colloque virtuel des 27, 30 et 31 mars 2020 “Droit et coronavirus. Le droit face aux circonstances sanitaires exceptionnelles”, par Yoann GONTHIER LE GUEN, doctorant en droit public, Université Paris-Saclay (IEDP, EA 2715), intitulée “La protection des données personnelles en situation de crise sanitaire exceptionnelle : L’hypothèse du traçage géographique des citoyens à fin de lutte épidémique”, dont voici le résumé:

“De récents travaux de recherche en mathématiques prédisent la possibilité de mettre un terme à l’épidémie de Covid-19 en procédant au traçage géographique des citoyens au moyen de leur téléphone mobile. Face au défi éthique que constitue le choix de recourir ou non à un tel traitement de donnés à caractère personnel, c’est aux autorités publiques qu’il appartient, en toute responsabilité, de trancher. Néanmoins, la marge d’appréciation dont celles-ci disposent ne doit pas les conduire à remettre en cause certains fondements de la démocratie libérale.”

Accéder à la communication