À lire dans la revue Sens public, une étude de Gérard Wormser intitulée “CoViD-19: La mondialisation confinée. Vers une tragédie des Communs ?”, dont voici le résumé:

“La fermeture des librairies invite à des conversations cultivées en ligne. Contre le confinement de la réflexion, Sens public renouvelle entièrement son site et relance son projet éditorial. La pandémie CoViD-19 du coronavirus SRAS-CoV-2 expose le côté obscur de la mondialisation : l’humain et le social sont relégués à la marge, leur réparation est accessoire. Après l’alerte du SRAS-1 en 2003, après la crise financière de 2008, qui a laissé les économies du sud de l’Europe et la petite classe moyenne américaine exsangues, les mêmes sont les principales victimes de la pandémie. À l’aube d’une tragédie américaine, ce virus va-t-il changer le monde ?”

Accéder à l’article