Refuser l’application StopCovid revient à remettre en question notre système de santé, selon le directeur du comité d’éthique du CNRS

La France s’apprête à lancer l’application de distanciation sociale StopCovid, contre la pandémie de Covid-19. Malgré des dispositions visant à préserver la vie privée, cette application continue de soulever des inquiétudes.

L’application StopCovid, qui sera testée la semaine prochaine, a pour but d’alerter en cas de risque de contamination, grâce à l’analyse des contacts entre les personnes via Bluetooth. Le gouvernement a écarté la localisation par GPS, considérée comme trop intrusive. Il a également écarté la solution “clé en main” proposée par Apple et Google. Malgré ces précautions, l’application soulève toujours autant d’inquiétudes quant au respect de la vie privée.

L’informaticien et philosophe Jean-Gabriel Ganascia, directeur du comité d’éthique du CNRS, estime que ces craintes sont compréhensibles mais qu’elles risquent de mettre en danger le principe même de la santé publique (Auteur: Jérôme Colombain via France Info).

Lire la suite

Partager sur les réseaux sociaux