Devrait-on favoriser les tests sérologiques pour faciliter le retour au travail?

« Ces licences d’immunité vont créer une forme de discrimination, et toute la question est de savoir : “Est-ce que cette discrimination peut être éthiquement justifiée ou non?” » souligne la bioéthicienne Vardit Ravitsky, en faisant référence à l’idée controversée du passeport d’immunité, qui permettrait aux gens qui ont déjà contracté la COVID-19 de circuler, de travailler ou de voyager. La spécialiste indique que les tests sérologiques pour détecter la présence d’anticorps liés à la COVID-19, qui sont vendus en ce moment dans certaines cliniques, ne garantissent en rien qu’une personne est en sécurité pour de bon par rapport à l’infection (Source: Radio Canada).

Écouter l’émission