Jean-Jacques Wunenburger, professeur émérite de philosophie et membre du Bureau de l’Espace Éthique Azuréen, propose dans le texte suivant, paru dans la revue Dogma, une synthèse de ses réflexions sur la crise liée au COVID-19:

“L’épidémie du coronavirus qui a traversé la planète en 2020, de la Chine au Brésil, a provoqué dans chaque pays de profonds bouleversements de la vie sociale et économique (confinement quasi général des populations), sur fond d’une impuissance médicale, plus ou moins coupable et variable selon les pays. On peut accompagner quelques moments de l’histoire française de l’épidémie, de mi-mars à mi-mai, tels qu’ils ont été observés et commentés à chaud, avec une préoccupation éthique dominante.”