Atteint d’une maladie incurable, le Dijonnais est mort dans un suicide assisté en Suisse. Il avait déjà tenté de cesser ses soins en septembre et en octobre.

“Je bois à votre santé une dernière fois. Le chemin de la délivrance commence, et, croyez-moi, j’en suis heureux.” C’était le 4 septembre 2020. Atteint d’une maladie orpheline incurable, Alain Cocq avait mis fin à ses traitements et cessé de s’alimenter et de s’hydrater pour se laisser mourir, avant de reprendre les soins face à la douleur. Nouvelle tentative, en vain, en octobre. C’est finalement en Suisse qu’il a eu recours à un suicide assisté. Il est décédé ce 15 juin 2021 à l’âge de 58 ans, a annoncé son entourage (Auteur: Thibaut Déléaz via Le Point).

Lire la suite