Le Sénat refuse une expérimentation pour améliorer le taux de réussite des fécondations in vitro

Une commission spéciale avait autorisé, à titre expérimental, un dépistage recherchant des anomalies chromosomiques. Certains sénateurs ont dénoncé une « démarche d’eugénisme ». Le Sénat à majorité de droite s’est opposé mardi 28 janvier dans la soirée à l’expérimentation d’un dépistage préimplantatoire recherchant des anomalies chromosomiques, pour améliorer le taux de Lire la suite…

Dans le numéro 12 de la revue “Éthique, médecine et santé publique”

Au programme du numéro 12 de la revue Éthique, médecine et santé publique (janvier-mars 2020) à paraître, trois articles au contenu éthique déjà en libre accès: Réflexions éthiques sur le dépistage génétique préconceptionnel en population générale : le débat français et l’avis de la Société Française de Médecine Prédictive et Lire la suite…

Sortie du numéro 2 de la revue “Médecine et philosophie”

La nouvelle revue Médecine et philosophie vient de sortir son second numéro intitulé “génétique et liberté”. Au programme, entre autres: Les enjeux du développement des tests génétiques pour un meilleur exercice de sa liberté, par Laurent Pasquier Pourquoi la génétique humaine a-t-elle besoin des sciences humaines et sociales ? par Lire la suite…

La lutte vaine de la communauté internationale face aux dérives du génie génétique

Le 3 décembre dernier, le magazine américain MIT Technology Review éclairait, documents à l’appui, la sombre affaire des premiers bébés génétiquement modifiés. Réalisée de manière indépendante par un chercheur chinois, l’expérience dérogeait aux règles éthiques les plus élémentaires et aurait tourné au fiasco. Les voix s’élèvent depuis longtemps face à Lire la suite…

Bébés génétiquement modifiés : le chercheur chinois condamné à trois ans de prison

He Jiankui a été reconnu coupable, lundi, d’«avoir illégalement procédé à la manipulation génétique d’embryons à des fins de reproduction». Le chercheur chinois qui avait provoqué l’an dernier un scandale planétaire en mettant au monde les premiers bébés génétiquement modifiés a été condamné à trois ans de prison, a annoncé Lire la suite…

Une année après, le fiasco des bébés génétiquement modifiés

Fin 2018, le chercheur chinois He Jiankui annonçait avoir utilisé la méthode d’édition du génome CRISPR-Cas9 sur des embryons humains, une procédure largement décriée. Selon de nouvelles révélations, la procédure n’a pas eu l’effet escompté et a introduit des mutations imprévues. Souvenez-vous: le 28 novembre 2018, lors d’un symposium scientifique Lire la suite…