La technique expérimentale Crispr-Cas9, utilisée pour modifier des gènes défectueux et sur laquelle la médecine fonde de grands espoirs, est moins précise que ce qu’on pensait et cause des mutations inattendues, selon une étude parue lundi.

Ces ciseaux génétiques ont provoqué des mutations “importantes” et “fréquentes” lors d’expériences menées sur des souris et des cellules humaines dans le cadre de l’étude, publiée dans la revue Nature Biotechnology (Source: Sciences et avenir).

Lire la suite