À lire, un article du n°28 de la revue ¿Interrogations? intitulé “L’autoconservation ovocytaire en France : analyse d’une pratique biomédicale controversée”, par Yolinliztli Pérez et Virginie Rozée, dont voici le résumé:

“Dans le cadre de la prochaine révision de la loi de bioéthique (prévue en 2019), l’autorisation de l’autoconservation ovocytaire pour raisons dites sociales constitue un élément de débats dans la société française. Objet de divers rapports institutionnels relayés par les médias, cette technique reste cependant une réalité peu documentée de façon empirique. L’objectif est ici de contribuer à ces débats en confrontant les arguments déployés dans ces rapports aux réalités sociodémographiques et aux discours et expériences des femmes qui ont recours à cette technique. Nous montrons que les principales controverses portent principalement sur les risques sociaux qu’elle entrainerait. En effet, elle pourrait remettre en cause l’ordre générationnel et genré de la reproduction en permettant des maternités tardives et en donnant davantage d’autonomie aux femmes. Ces projections ne correspondent cependant pas au projet et au vécu des femmes utilisatrices rencontrées.”

Lire l’article